Création d’entreprise : Avez-vous établi votre plan de financement sur trois ans ?

Pour réaliser facilement les démarches de création d’entreprises, il faudra accomplir différentes étapes. On commence par la préparation du projet, la rédaction des statuts de l’entreprise, l’ouverture d’un compte bancaire afin d’y déposer son capital, la publication d’annonces légales et l’accomplissement des démarches obligatoires. La création de sociétés passe également par la définition des prévisions financières de la compagnie valable sur plusieurs années. La mise en place d’un plan de financement sur 3 ans se fait après avoir établi un plan de financement initial, réalisé un compte de résultat puis rédigé un plan de trésorerie.

À quoi sert le plan de financement ?

L’objectif du plan de financement sur 3 ans consiste à aider les entrepreneurs à réfléchir sur les prochains investissements pour l’entreprise. Ce plan permet de faire des prévisions financières. Le principe de ce dispositif consiste à évaluer la pérennité de la société. Une entreprise doit avoir des ressources financières stables pour faire face aux impayés, au chiffre d’affaires surévalué ainsi que d’autres aléas. Pour gagner du temps, contacter des spécialistes comme statutentreprise.com.

Grâce au plan de financement sur 3 ans, l’entrepreneur surveille l’évolution de la structure financière de la compagnie. Comme pour le plan de financement initial, le plan qui prend en compte le chiffre d’affaires sur 3 ans permet d’évaluer les ressources financières pendant les 3 premières années de l’entreprise.

Comment mettre en place un plan de financement ?

L’élaboration d’un plan de financement sur 3 ans est une solution pour déterminer les prévisions. Pour les mettre en place, il suffit de récupérer le contenu du plan de financement initial. On ajoute des éléments nouveaux obtenus pendant l’activité de la société, notamment la capacité d’autofinancement ou CAF. Le CAF désigne le bénéfice de la société après le paiement des impôts et taxes ainsi que les dotations aux amortissements. Il s’agit tout simplement des recettes obtenues après avoir payé la taxe obligatoire.

Mise en place d’un tableau prévisionnel

L’établissement d’un tableau prévisionnel se déroule en 2 temps. Tout d’abord, le tableau se base sur la première année, il faudra mettre en place les colonnes Besoins et Ressources. La colonne Besoins contient le plan de financement initial et le capital remboursé au moment du premier exercice. Lorsqu’il s’agit d’entreprise individuelle, la colonne indique les prélèvements de l’exploitant au titre de sa rémunération.

La colonne Ressources renferme le montant de la CAF et les éléments du plan de financement initial. Ensuite, le tableau prévisionnel devra se focaliser sur les années 2 et 3. Cette seconde étape ne prend en compte que les ressources durables ou les nouveaux éléments apparus durant chaque exercice.

Création d’entreprise : quand les écoles de commerce créent leurs propres fonds d’investissement
Portrait robot : les qualités d’un bon chef d’entreprise