Quelles aides pour passer du statut de demandeur d’emploi à celui de créateur d’entreprise ?

Le marché de l’emploi est de plus en plus serré ces derniers temps ; pourtant c’est un critère essentiel pour mesurer le développement d’un pays. Nombreux sont les jeunes venant de boucler leurs études et qui entrent dans le monde professionnel ; ce qui comble encore plus le marché et accentue le taux de chômage. Pour remédier à cette situation, l’Etat français a mis en place quelques dispositifs, visant à encourager les demandeurs d’emploi à tracer leurs propres chemins et à créer leurs entreprises individuelles. Quels sont ces dispositifs ?

Le dispositif ACCRE

Le dispositif ACCRE ou Aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise consiste à motiver les chômeurs et chercheurs d’emploi à se lancer dans l’entrepreneuriat. Il se base sur le principe de chômeur et créateur d’entreprise et facilite la montée des demandeurs d’emploi sur scène en leur octroyant des exonérations temporaires en charges sociales, en leur donnant d’autres aides financières et en leur assurant un excellent accompagnement durant la première période d’activité. Ce sont les personnes inscrites au Pôle emploi et y recevant une indemnité  mensuelle de chômage, ainsi que les demandeurs non indemnisés mais enregistré au Pôle qui peuvent en bénéficier.  Pour y prétendre, il faut respecter des règles précises en termes de création d’entreprise, tel que prévue sur www.statutentreprise.com.

Le dispositif ARE

Il s’agit d’une indemnité versée à une personne au chômage suite à la rupture de son contrat. Plus concrètement, c’est une aide au retour à l’emploi ; et qui convient parfaitement au concept de chômeur et créateur d’entreprise. Effectivement, il se peut que les allocations continuent à être versées même après la création d’une entreprise individuelle. Pour ce faire, il est impératif que l’entrepreneur soit toujours inscrit en tant que demandeur d’emploi et que ses revenus mensuels ne dépassent pas le plafond ordonné. Bien sûr, la perception de l’indemnité s’arrête quand la période allouée prend fin.

Le dispositif ARCE

L’ARCE ou Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise permet à un demandeur d’emploi, désirant de créer sa propre entreprise, de recevoir en bloc une grande partie de ses allocations chômages, voire 45% de celles-ci. Pour pouvoir y prétendre, on doit s’enregistrer auprès du Pôle compétent et être bénéficiaire de l’ACCRE en même temps. Ce dispositif est très avantageux pour un chômeur et créateur d’entreprise ; car la somme obtenue peut directement contribuer à structurer ou à financer le projet. Cependant, il faut savoir qu’en profitant de cette aide, le créateur ou repreneur d’entreprise ne pourra plus recevoir le reste de ses allocation ; sauf si sa nouvelle activité cesse.

Comment rédiger l’objet social d’une société ?