Caractéristiques des produits définis par logiciel : pourquoi être complexe quand on peut être simple ?

Il existe de nombreuses bonnes raisons pour lesquelles les entreprises doivent éviter de proposer trop de variantes de produits. Avec chaque nouveau produit, la complexité interne de l’entreprise augmente. Il faut développer davantage de variantes et gérer leurs données produit, se procurer et stocker différentes pièces achetées en nombre suffisant pour couvrir les besoins de production à tout moment et disposer de pièces de rechange pour le service et la maintenance. Enfin, les variantes entraînent également des coûts de mise en place dans la production. Une entreprise est donc bien avisée de peser soigneusement les avantages d’une satisfaction accrue des clients par rapport aux coûts qui en découlent.

Caractéristiques du produit défini par logiciel : Simplement intelligent

De nombreuses entreprises tentent aujourd’hui de mettre en œuvre la tendance à l’individualisation et à la personnalisation. L’approche par plateforme, qui est désormais largement utilisée par les constructeurs automobiles, n’est qu’un exemple de tentative de conciliation de ces deux objectifs opposés. Ici, différents modèles de voitures sont construits sur la même base technique (parties de la carrosserie et du châssis), ce qui permet de réaliser des économies massives. Une approche relativement nouvelle consiste à tenter de cartographier virtuellement les fonctionnalités et les caractéristiques des produits mis en œuvre physiquement. L’objectif de ces caractéristiques de produit dites définies par logiciel est de réduire les coûts et de rendre la production plus flexible en réduisant la variance physique des produits. Les constructeurs automobiles allemands, par exemple, remplacent des systèmes moteurs de différents niveaux de performance par un seul système physiquement identique. Les paramètres du logiciel sont ensuite utilisés pour déterminer quel pourcentage de la performance réelle possible peut être appelé pour chaque variante. De cette façon, la complexité causée par les différentes variantes est considérablement réduite, ce qui fait plus que compenser un éventuel surdimensionnement du système moteur et réduit considérablement les coûts globaux. D’autres caractéristiques et fonctions du produit, comme les sièges chauffants, un meilleur système de navigation ou une suspension plus rigide, peuvent également être débloquées de cette manière.

CtO repensé

Cette approche a donc déjà passé son test pratique. Alors, quel est le piège ? Le problème est que les exemples précédents de caractéristiques de produits définis par logiciel sont basés sur les bonnes idées d’ingénieurs individuels, en d’autres termes, ils sont eux-mêmes hautement individualisés. Il n’existe actuellement aucune approche systématique permettant de généraliser cet « art de la nouvelle simplicité » et de l’appliquer à d’autres produits. Par conséquent, un grand potentiel d’amélioration reste inutilisé.

L’équipe d’ingénierie numérique du Fraunhofer IAO tente donc de développer, dans le cadre du projet d’ingénierie cognitive, une méthode qui rendra les caractéristiques des produits définis par logiciel applicables à l’ensemble du secteur et qui pourra être adaptée aux spécificités et aux besoins des entreprises respectives.

Comment concevoir une bonne carte de visite ?
Conseils pour la création d’un site Web