Les idées des makers comme accélérateurs d’innovation

Vous souhaitez concrétiser une idée de projet pour lancer le processus de réflexion ? Dans ce cas, il vaut la peine de jeter un coup d’œil à la communauté des makers, pour apprendre quelques méthodes qui peuvent accélérer votre projet d’innovation de manière étonnante, le bref aperçu de la pratique qui suit illustre comment cela fonctionne. Après des recherches intensives, des solutions existantes étaient disponibles, mais elles étaient toutes trop coûteuses pour le nombre élevé de bacs.

Vous ne pouvez pas le faire moins cher ?

Une expérience a montré que si vous souhaitez innover rapidement, dans le cadre de petits projets, vous avez tout intérêt à faire des essais. Le mouvement Maker est une extension technologique de la culture du « Do-It-Yourself ». Les makers, comme on appelle les adeptes de cette culture, utilisent les outils de développement et les logiciels les plus récents pour résoudre des problèmes techniques avec des composants pour la plupart peu coûteux, lors de la mise en œuvre de leurs projets de bricolage. Ils viennent de tous les groupes sociaux et de toutes les disciplines professionnelles.

Mentalité de fabricant : tout le monde peut participer, tout le monde partage ses connaissances.

Un principe important des Makers est la mentalité de source ouverte. Les détails, les expériences et les progrès des projets Maker sont rendus publics et peuvent être commentés sur Internet. Il en résulte des effets de synergie qui accélèrent les développements des autres Makers et favorisent l’innovation. Les idées des makers répondent aux besoins des gens et se répandent, donc, rapidement.

La première solution Maker comme catalyseur de l’innovation

Plusieurs projets Maker avec différents capteurs ont été publiés sous forme de vidéos participatives sur Internet. Les étudiants du Fraunhofer IAO ont eu besoin de moins de dix minutes pour reconstruire une solution Maker à partir d’Internet. Par la suite, la solution Maker a été complétée par un module supplémentaire de l’Internet des objets, afin que le niveau de remplissage de la poubelle puisse être transmis via l’Internet. Grâce à l’expérience acquise, le partenaire de recherche est, désormais également, informé des technologies actuelles en matière de capteurs et de transmission. Ceci est, particulièrement, utile pour démarrer le projet de numérisation avec des technologies et des fournisseurs appropriés.

La première itération du produit : la future pierre angulaire de votre stratégie de numérisation ?

La méthode de travail et les outils Maker ont le potentiel d’accélérer l’innovation dans l’entreprise. La possibilité de collaborer avec les Makers représente, toutefois, un potentiel bien plus important. Leur approche, avec un « produit minimum viable », littéralement un « produit minimum survivable », pourrait, également, devenir un élément important de votre stratégie de numérisation à l’avenir. Parce que cette première itération fonctionnelle de votre produit permet de couvrir les besoins des clients, du marché ou des fonctions de manière agile et avec un minimum d’efforts, et de garantir un retour d’information exploitable.

Comment concevoir une bonne carte de visite ?
Conseils pour la création d’un site Web