4 conseils pour améliorer la rentabilité d’une pharmacie

pharmacie

La pharmacie, même si elle est une officine sanitaire, demeure une société où sont commercialisés des produits représentés par les médicaments. Il est donc important que vous fassiez un maximum de vente pour améliorer votre rentabilité. Vous avez la possibilité de faire appel à des professionnels de gestion pour leur expertise et faire redémarrer vos affaires si elles sont au point mort. Si vous comptez y arriver seul, voici quelques conseils que vous pouvez appliquer.

1.Mettre en avant les produits

L’une des premières règles dans une  pharmacie est de disposer les nouveaux produits à portée des acheteurs. Il est évident que ceux-ci viennent dans votre officine, munis d’une ordonnance pour acheter ce qui s’y figure. Vous pouvez tout de même faire l’effort de disposer dès l’entrée par exemple les nouveautés pour attirer leur attention. Lorsque la connexion visuelle est établie, vous pouvez saisir l’occasion pour leur expliquer le rôle du médicament, ses avantages, son mode d’emploi et bien d’autres aspects. Ne mettez pas en avant n’importe quel produit. Travaillez plutôt sur les besoins qui reviennent le plus. Les articles comme les vitamines pour gagner de l’énergie, les baumes pour les maux musculaires, les sirops de toux connaîtront un franc succès. Valoriser un antibiotique par exemple ne vous rapportera pas les chiffres escomptés, car les acheteurs seront beaucoup plus réticents. Cette étape nécessite donc un employé qui maîtrise correctement les besoins du consommateur et pourra le rassurer sur ses éventuels doutes.

2. Prioriser le confort visuel des acheteurs

Comme énoncé plus haut, le client qui vient pour faire un achat en pharmacie doit être séduit par vos articles au point de vouloir les toucher. Vous devez alors bien les aligner pour lui permettre de les repérer au premier coup d’œil.  Pour y arriver, vos agents doivent s’y prendre de la bonne manière.  Pour une étagère longue et préalablement vide, vous devez commencer l’implantation des médicaments à partir du haut. Notez que l’humain commence à regarder du haut vers le bas.  Vous devez ensuite aligner les étagères du haut de façon linéaire. La seconde étape est d’optimiser les rangements pour en augmenter le nombre. Pour cela, vous devez ajuster les étagères en fonction de la hauteur des produits. Les boîtes longues doivent être mises ensemble et progressivement.

Les espaces vides sont à proscrire, car elles empêchent l’effet de masse et diminuent les ventes. Autrement dit, ils donnent l’impression que vous êtes en faillite ou en pénurie. Faites l’achat des frontons pour permettre au client de se repérer et empêcher les vendeurs de se tromper dans leurs services. Affichez clairement le prix comme l’exige l’obligation réglementaire.

3. Avoir de bons fournisseurs

Lorsque vous êtes tenancier d’une officine de pharmacie, vous devez à tout prix éviter la rupture de stock. Il faudra faire une analyse et déterminer les produits les plus achetés par les clients et en faire l’acquisition auprès d’un fournisseur pharmaceutique. Assurez-vous d’en avoir au moins deux car certains médicaments peuvent être difficiles à trouver.  Vous pouvez faire un partenariat direct avec les entreprises pharmaceutiques.  Ce sont les premiers maillons de la chaîne, car ils sont responsables de la production suivant les normes et les réglementations.  Ces laboratoires peuvent donc vous livrer automatiquement ce dont vous avez besoin. Vous devez par ailleurs avoir un fonds de commerce important pour collaborer avec ses géants. Ils ont une portée internationale ou nationale.

Les grossistes-répartiteurs sont le lien entre vous et les précédents prestataires. Selon le site pod.fr, 80% des pharmacies se servent de cette deuxième solution. Vous pouvez alors recourir aux dépositaires qui sont beaucoup plus flexibles en termes de négociation. En effet, il est possible de verser une moitié de la somme, réapprovisionner votre officine de pharmacie et rembourser la suite après.  Avec les groupements de pharmaciens, vous pourrez aussi acheter vos médicaments moins chers et profiter de plusieurs formations pour fait exploser les ventes. Le délai de livraison est l’un des critères importants pour choisir un fournisseur.

4. Penser à son équipe

La vente en officine de pharmacie étant un commerce, il faut aussi penser à redynamiser votre équipe. Les auxiliaires sont les premières personnes que rencontrent les clients quand ils entrent dans votre entreprise. Ils doivent avoir les techniques qu’il faut pour intéresser le patient.  Commencez d’abord par éplucher les meilleures performances et les moins bonnes enregistrées. Trouvez ensuite la période et les agents qui étaient à la garde à l’instant T. Vous pouvez ensuite leur faire des formations internes ou des séances de briefing pour identifier les causes de la baisse.  Vos agents ne doivent pas être désagréables, ni agacés. Ils doivent avoir beaucoup d’empathie et la patience pour attirer les acheteurs.

Organisez bien votre personnel pour alléger la tâche à ceux-ci. Une équipe doit être à la caisse, tandis qu’une autre, à l’accueil pour éviter une longue attente.  Mettez en place un système de rotation avec des jours de repos pour que les vendeurs soient requinqués avant leur prise de service. Certains prestataires mettent aussi à disposition de ceux qui effectuent un achat en pharmacie sans ordonnance, un expert pour répondre aux préoccupations complexes. Prenez en compte tous les conseils précédents afin de générer des profits au sein de votre officine.

5 stratégies pour booster vos vendeurs et votre chiffre d’affaires !
Développer son entreprise : les leviers écologiques et responsables